Vous êtes ici :   Accueil > Proverbes africains
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.ecolesaintjeandetouslas.fr/data/fr-articles.xml

Proverbes africains (classés par thèmes)

Pdf30x30.png

Ce n'est pas parce que le crocodile a soif qu'il sort de son marigot pour boire l'eau de la rosée du matin qui tombe sur les feuilles.
L'eau chaude n'oublie pas qu'elle a été froide.
Si tu vois une chèvre dans le repaire d'un lion, aie peur d'elle.
Si tu dis à la souris de ne pas sortir de son trou, dis aussi à la pâte d'arachide de ne pas sentir.
Sarcle tous tes plants de sorgho, tu ne sais pas lequel portera fruits et lequel sera stérile.
Que celui qui n'a pas fini de traverser la rivière ne se moque pas de celui qui est en train de s'y noyer.
Ne jette pas la provision d'eau croupie de ta calebasse parce que la pluie s'annonce.
Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits.
Si le petit serpent avale ce qu'avale le gros serpent, c'est le gros serpent qui a démérité.
Le lion a beau avoir quatre pattes, il ne peut emprunter deux chemins à la fois.

Quand l'éléphant trébuche, ce sont les fourmis qui en pâtissent.

Le coassement des grenouilles n'empêche pas l'éléphant de boire.

Le monde aura beau changer, les lions ne pondront pas.

Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.

L'oiseau qui chante ne sait pas faire son nid.

La buse qui plane ne se doute pas que ceux qui sont en bas devinent ses intentions.

Si pressée soit la mouche, elle doit attendre que sorte l'excrément.

Qui veut du miel doit avoir le courage d'affronter les abeilles.

Le coq qui chante si fièrement aujourd'hui ne doit pas oublier qu'il vient d'un oeuf.

Le serpent oublie qu'il a mordu la poule, mais la poule n'oublie jamais !

Qui flatte le crocodile peut se baigner tranquille.

L'oiseau vole dans le ciel, mais n'oublie pas qu'un jour ses os tomberont par terre !

Il faut attendre d'avoir traversé toute la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule.

La chèvre mange là où elle est attachée.

Quand les éléphants se battent c'est toujours l'herbe qui est écrasée ...

La mouche a beau voler, elle ne deviendra jamais un oiseau ...

Même si le gnou mange l'herbe, elle continue de pousser.

Un grain de maïs a toujours tort devant une poule.

Si le petit serpent avale ce qu'avale un gros serpent, c'est le gros serpent qui a démérité.

Il appartient au griot de boire du lait mais non de demander à son hôte le nombre de ses vaches laitières.

On peut avoir sa jambe dans la gueule du caïman et continuer à pêcher. Il faut continuer de tenter sa chance ...

Si en te baignant, tu as échappé au crocodile, prends garde au léopard sur la berge.

Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.

Celui qui rame dans le sens du courant fait rire les crocodiles.

Si tu vois une chèvre dans le repaire d'un lion, aie peur d'elle.

Un grain de maïs a toujours tort devant une poule.

Le lion, en chasse pour tuer, ne rugit pas.

Ce n'est pas parce que le crocodile a soif qu'il sort de son marigot pour boire l'eau de la rosée du matin qui tombe sur les feuilles.

Seul un sot mesure la profondeur de l'eau avec ses deux pieds.

L'eau de la rivière coule sans attendre l'homme qui a soif.

L'œuf ne danse pas avec la pierre.

Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux.

L'eau chaude n'oublie pas qu'elle a été froide.

Une pirogue n'est jamais trop grande pour chavirer.

Que celui qui n'a pas finit de traverser la rivière ne se moque pas de celui qui est en train de s'y noyer.
Un bébé au dos ne sait pas que la route est longue.
Un seul morceau de bois donne de la fumée mais pas de feu.
La douleur est comme le riz dans un dépôt : si chaque jour on en prend un panier, à la fin il n'y en a plus.
Si un petit arbre est sorti de terre sous un baobab, il meurt arbrisseau.
La main de celui qui demande est toujours en dessous de celle de celui à qui il demande.
En Afrique, chaque fois qu'un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Celui qui demande qu'on lui répète, n'est pas forcement sourd.
Ne jette pas la provision d'eau croupie de ta calebasse parce que la pluie s'annonce.
Si la personne partie puiser l'eau n'est pas de retour, c'est que les calebasses ne sont pas encore remplies.
Si tu trébuches des pieds, tu peux avancer, mais si tu trébuches de la pensée, tu ne peux avancer.
Avant qu'il y ait disette, le nsira, le pain de singe, se mange.
Partir de bonne heure se décide le soir.
Le baobab est très grand. Mais on ne peut en tirer un battant de porte.
La méchanceté est comparable à l'écorce du caïlcédrat. On ne peut être plus amer.
Si de ta poitrine tu affrontes le monde, c'est ta poitrine qui enfonce.
Si tu sais que ce que tu portes sur la tête peut tomber, tu le soutiens de la main.
A être impatient, on reçoit du sable dans l'œil.
La faim ne tue pas. C'est le désespoir qui tue.
Avant de te rendre de bonne heure dans ton champ, que la chance t'y précède.
Avoir du mérite et avoir de la chance font deux.
La sagesse vient avec l'âge. Ce que l'adolescent essaie d'atteindre à la course, le vieillard l'attend dans son lit.
Manger avec les deux mains rassasie vite. Mais la faim revient bientôt. A s'enrichir trop vite, on s'appauvrit.
Qui n'a pas été tué par dix bouches, ne peut l'être par onze. Faisons le bien sans regret, sans compter notre peine.

Si tu ignores le courage de la brochette sur le feu, remplace-la un moment.
Qui ne supporte pas la fumée n'obtient pas non plus de charbon.
L'écorce du caïlcédrat est amère, mais elle guérit.
Toutes les fleurs de l'arbre ne fructifient pas.
On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils remontent toujours à la surface.
Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits.
Si le baobab existe encore de nos jours, c'est qu'il n'a pas cherché à résister aux vents.
On peut trébucher sur une pierre et être capable de gravir une montagne.
L'homme est comme le poivre, tu ne le connais pas avant de l'avoir mâché.
La figue ne tombe jamais en plein dans la bouche.
Si tu parles à quelqu'un qui ne t'écoute pas, tais-toi. Ecoute-le. En l'écoutant, tu sauras pourquoi il ne t'écoutait pas.

Pour qu'un enfant grandisse, il faut tout un village.
Tous les blancs ont une montre, mais ils n'ont jamais le temps.
La parole est un œuf. Si elle échappe, elle ne peut se reprendre.
Si tu as de nombreuses richesses donne ton bien ; si tu possèdes peu, donne ton cœur.
Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits.
Celui qui t'empêche de te battre, donne-lui une récompense.
Ne te lasse pas de crier ta joie d'être en vie et tu n'entendras plus d'autres cris.
Si tu ne sais pas où tu vas, alors retourne d'où tu viens.
Bouche de miel, cœur de fiel.
Tant qu'on n'espère pas, on ne s'impatiente pas.
Si tu as l'amour des gens, les gens auront de l'amour pour toi.
Se défaire de l'unique objet que l'on possède est un signe de courage.
La confiance incite à la récidive. La désillusion n'y incite guère.
User de courage sans appui, c'est vanité.
Le mensonge a beau courir, la vérité l'atteint d'une traite.
Qui t'aime ne cherche jamais à te faire honte.
Qui veut un ami sans défaut reste sans ami. Nul n'est parfait, il faut savoir supporter les autres.


Précédent  
  Suivant

Bienvenue sur le site web de l'école publique de Saint Jean de Touslas (Rhône) !

   

   

classe4_250_.png classe3_250.png classe2__250.png classe1__250.png

LesMessagesClairs_250.png ReglesdeVie_250.png DossierHarcelement250_.png NotreVillage_250.png

ClassedeMerCM_250x124.png  LeCirqueEtoile_250x124.png  RemueMenageChezLesVoyellesCM_250x124.png  TributeToPowerFlowerCM_250x124.png

 ClasseCirqueGSCP_250x124.png ClasseCirqueCE_250x124.png DiaporamaPS-MS-250x124.png

LivreSayaroStJdeT_2015_250_.png   AqueducromainduGier_250.png

RSJ250Arrondi_.png  DossierCinema250.png carnaval2016_250.png

Enseigner les détails, c'est apporter la confusion. Etablir la relation entre les choses, c'est apporter la connaissance. Maria Montessori

2gauche.png  1centre.png  1droite.png  2droite.png